Ne Ratez Pas de Lire
Home / PUBLICATIONS / Le manque d’investissements dans le pays un problème de conexion extérieure

Le manque d’investissements dans le pays un problème de conexion extérieure

optimal investment haitiLe pays a attiré très peu d’investissements par rapport à ses proches voisins. Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer une telle situation. Des explications pleuvent dru. Mais les causes ne sont pas tout à fait connues. On est à l’ère de la mondialisation et les dirigeants d’Haïti parlent encore des pays amis. Pour ceux qui suivent de près la politique internationale, ce qui unit les pays, ce n’est pas l’amitié. C’est en fait, l’intérêt. Projeter des images positives aux yeux du monde et faire partie des blocs sous-régionaux, régionaux et mondiaux pourraient bien contribuer à attirer des investissements, selon plus d’un.

Intervenant lors d’un atelier d’échanges entre des membres du secteur privé sur le Tarif extérieur commun (TEC), le responsable du bureau de coordination et de suivi des accords CARICOM/OMC/ZLEA (BACOZ), Chenet Saint-Vil a fait savoir que le plus grand handicap du pays est un déficit de connexion. Comme l’a toujours mentionné le ministre haïtien du Commerce et de l’Industrie (MIC), Wilson Laleau, M. Saint-Vil a déclaré que les investisseurs ne sont pas des enfants de chœur. Ils ne voudraient pas, de gré, exposer leurs capitaux à des risques trop élevés. Le pays souffre beaucoup par rapport à ses voisins, notamment la République dominicaine.

Haïti partage l’ile avec la République dominicaine. Cependant, il est visible qu’il y a une énorme différence presque à tous les points de vue entre les deux pays. La république voisine a reçu plus de 28 milliards de dollars d’investissements tandis qu’Haïti n’en a reçu que 1,2 milliard. Le fait de s’isoler est l’une des principales causes de cette situation. Les potentiels sont là. Toutes les études révèlent que le pays a de fortes potentialités agro-industrielles. Le peu d’investissements effectués dans ce secteur empêche le pays de pouvoir produire en vue de l’exportation.

En 2013, les exportations d’Haïti ont atteint les 850 millions de dollars grâce au textile. Les productions réelles d’Haïti ne représentent pas 10% de cette somme. La diplomatie d’affaires tant prônée par l’actuel Premier ministre lors de son passage au ministère des Affaires étrangères n’accouchent pas encore de fameux résultats. On vend toujours une Haïti de misère à l’extérieur. Le coordonnateur pense qu’il est grand temps de poser des actions concrètes en vue d’attirer des investissements, en vue de la création de richesses.

L’harmonie entre les pouvoirs comme remède…

Les maigres investissements enregistrés dans le pays ont été effectués pour la grande majorité, au cours de dix dernières années notamment par des compagnies de téléphonie mobile, la Brasserie nationale et certains groupes hôteliers. Ces investissements, explique-t-on, arrivent à un moment où le climat politique est plus ou moins stable. « L’instabilité isole un pays ». Et, un pays isolé de la taille d’Haïti, dit-on, ne peut prétendre à un meilleur sort. C’est d’ailleurs le seul pays moins développé (PMD) de la région. Le pays a besoin des investissements directs étrangers pour se relever. L’on se compare toujours avec la République dominicaine. M. Saint-Vil, a fait remarquer que le gros des investissements en terre voisine est en provenance d’autres pays. Donc, des investissements directs étrangers.

L’harmonie entre les pouvoirs de l’Etat est de nature à projeter une image positive du pays aux yeux de l’international. Peterson Benjamin Noel, conseiller au cabinet du président de la République, exhorte le Parlement à voter les différentes lois relatives à l’économie afin de faciliter des investissements dans le pays. Le manque d’investissements n’est pas lié à une question de race ni de couleur. La Jamaïque, argumente-t-il, est un pays nègre tout comme Haïti. « Pendant que nous n’attirons rien que 1,2 milliard de dollars, ce pays arrive à recevoir plus 17 milliards de dollars.

Source: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/135731/Le-manque-dinvestissements-dans-le-pays-un-probleme-de-connexion-exterieure.html

About bacoz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*